Contexte historique de la jeunesse Africatho de France
 Les raisons de la rencontres 2017

Au sein de l’Eglise de France, s’est bâti depuis 2013, l’idée d’un regroupement de l’élite catholique africaine, jeune et universitaire, en activité sociale et ecclésiale au sein de divers diocèses de l’hexagone.

 

Cet ambitieux projet répond au souci des jeunes catholiques Africain(e)s de créer, d’une part, un espace d'échange, de partage et de témoignage sur leurs engagements ; d’autre part, de consolider leur réseau en vue de réussir à valoriser différemment l'Afrique et l’Église, à partir d'outils de foi et d'espérance, en inspirations des richesses africaines. C'est de même un tremplin d’encouragements mutuels aidant les jeunes à surmonter avec foi les obligeantes inflexions de leurs nouvelles/éprouvantes vies d'immigré(e), tout en offrant un cadre nourri de réflexion au cœur des préoccupations des jeunes, en vue de réinventer une espérance nouvelle à la lumière de la foi et au carrefour de la raison.

 

Plus tôt, en 2008, l’aumônerie nationale des communautés catholiques africaines de France, qui est une émanation de la Conférence des Évêques de France via son service national de la Pastorale des Migrants, expérimenta une première édition des rencontres des jeunes catholiques africains. Cette première expérience plut à la centaine de participants dont Mgr Gérard DAUCOURT, alors Évêque de Nanterre, qui relevait dans son homélie que «(…) Notre Église sera davantage une Église qui exprime et valorise sa diversité, et qui sera un lieu où les femmes et les hommes de partout vivront une relation de confiance, puisant toute leur force en Dieu lui-même (…) ».

 

Sept ans plus tard (2015), avec l’aide de l’aumônerie africaine, de laquelle dépendent nos activités, l’élan d’une récidive souffla et coïncida avec l’idée d’une mutualisation des talents africains et catholiques enthousiasmés à relever le défi de rebâtir une espérance nouvelle à la lumière de la foi, au sein d’une société et d’une Église qui les accueillent et pour lesquels ils pensent pouvoir tout aussi participer au rayonnement positif. Le concept « Jeunes-Africatho » était ainsi né.

 

C’est dans cet élan que du 30 Oct. au 01 Nov. 2015, plus de 150 jeunes, en provenance de 25 diocèses distincts de France se rassemblèrent au couvent des sœurs franciscaines de la Clarté-Dieu, à Orsay pour réfléchir ensemble sur le thème : « Jeune : il y a des raisons de croire… ». Les fruits de cette rencontre inédite sont répertoriés dans un mémoire de 36 pages mis à disposition sur notre site internet. Dès lors, les jeunes s’engagèrent à périodiser leurs rendez-vous tous les deux ans. Le rassemblement 2015 ne fut pas qu'une récidive, 8 ans plus tard, de celle de 2008, mais le berceau d'une nouvelle dynamique de la jeunesse africatholique en France.

 

Néanmoins, en attendant la tenue biennale des rassemblements nationaux, d’autres rencontres se sont tenues entre 2015 et 2017 : (i) un week-end de concert et messe du Chœur Africatho (chœur national des jeunes Africatho de France) à Bourges les 21-22 Mai 2016, invité à animer les célébrations du 70ème anniversaire du secours-catholique du Berry et (ii) Une rencontre régionale au grand séminaire de Lille, les 04-06 Nov. 2016, en vue de consolider localement les apports de la rencontre nationale 2015.

 

C’est dans ce contexte que s’inscrit la tenue prochaine du 3ème rassemblement national de la jeunesse africatholique de France sous le thème : « Jeunes : sous influences multiculturelles, apports en Église et en société… ». Par ce thème, les jeunes souhaitent s’inviter à réfléchir aux moyens d'impacter positivement l’Église et la société qui les accueillent, en s'inspirant de l'évangile et de leurs richesses multiculturelles. Plusieurs intervenant(e)s sont attendus pour aider les jeunes à proposer des pistes crédible de réponse à cette thématique centrale. D'autres activités (culturelles et cultuelles) marqueront tout autant cette édition 2017. >> S'inscrire à  la rencontre <<

 

Après Issy-les-moulineaux en 2008, Orsay en 2015, les jeunes ont choisi le diocèse et la ville d’Orléans pour abriter cette édition 2017, avec l'enthousiaste accord de Mgr Jacques BLAQUART, Évêque du diocèse d'Orléans.

 

Le COmité de PILotage (COPIL), organe de coordination des activités de la jeunesse africatholique de France, réunissant des jeunes bénévoles disséminés à travers la France, est chargée par l'aumônerie nationale africaine de l'organisation de cet évènement.

 

Le COPIL.